Université du Temps Libre - Lille

Plus d'informations pour les adhérents connectés Cliquez moi !

La nouvelle tyrannie des appartenances
Maurice MERCHIER
Professeur de Sciences Sociales en classes préparatoires

VNA

08/11/2022 14:30


Le thème de la « mort de l’homme » a été un moment l’axe de la pensée de Michel Foucault, au cœur du XXe siècle. Tous les grands courants de pensée de cette époque – marxisme, structuralisme, holisme sociologique – allaient dans le sens d’un conditionnement total de l’homme, ne lui laissant aucun espace de liberté, et le transformant en une sorte de marionnette de forces qui le dépassent. Avec les années 1980, ce fut au contraire le thème du « retour de l’acteur » (livre d’Alain Touraine) qui prédominera, et que culminera en même temps le triomphe du néolibéralisme ; cela a débouché sur le culte de l’individu, et la célébration de son autonomie. Il y a pourtant de bonnes raisons de penser que nous entrons dans une nouvelle phase du cycle, même si une couche d’illusions masque encore la nouvelle disparition de l’homme, terrassé par les forces armées des nouvelles technologies, et surtout par la nouvelle tyrannie des appartenances.